Mouse Guard: What You Fight For

Histoire de guerre: Kieron

Pebblebrook, et les erreurs du passé

Cela faisait plusieurs semaines que le front avançait, puis reculait à la faveur de chaque camp, comme une danse macabre entre belette et souris. Les belettes avaient eu de l’avance en établissant leur camp, mais une frappe à la fois décisive et surpenante des souris, menées par Kieron au front, avant rétabli un équilibre précaire. Ce dernier commençait d’ailleurs à jouir d’une réputation chez ses adversaires… on parlait dans les rangs de la souris qui avait tué un roi et pris son épée légendaire, affronté un aigle, et retourné le piège d’un Général belette contre lui-même. Il est probable que le spectre de sa réputation était l’un des points d’équilibre qui gardait la situation tendue… mais stable.

Jusqu’à Noélan. Le jeune guardsmice avait suivi Kieron sans hésitation dans ce qui semblait une mission dangereuse. Il est à croire qu’il s’inspirait beaucoup de l’énergique apiculteur, et Kieron avait accepté de le prendre, peut-être parce qu’il se voyait un peu en lui (le fait qu’il porte encore son ancien équipement aidait à l’illusion!). Noélan et Holton, lors d’une patrouille sur un flanc, s’étaient trop avancé avec un contingent significatif de leurs forces, ce qui avait appâté les belettes impatientes. à tenter de frapper cette troupe comme l’éclair, dans l’espoir de diminuer d’une seule coupe la force souris et remporter la ville.

Kieron était devant un dilemme qu’il connaissait malheureusement trop bien, ironique coup du destin qui le plaçait devant la même décision que Godwin plusieurs années avant: profiterait-il de la cohue pour donner un coup mortel au camp belette, abandonnant la patrouille souris à une mort certaine, ou tenterait-il de porter secours aux Guardsmice, gâchant une opportunité qui ne se représenterait peut-être jamais?

Kieron eut une pensée triste pour le jeune Noélan, mais il connaissait bien son devoir, et ne reproduirait pas les erreurs du passé. Il pris Negash et enfila son armure pour frapper au coeur du camp belette. Deux jours plus tard, le camp belette était brisé, et Pebblebrook libre. On ne retrouva pas le corps de Noélan.

Comments

LexMajor

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.