Mouse Guard: What You Fight For

Interlude - Kieron

Lockhaven, tard le soir

Kieron est à l’affût. Le soir est tranquille mais jamais n’est entièrement ce qu’il paraît à Lockhaven, il l’a bien appris du vieil Erard et commence vraiment à mieux comprendre ce que l’apiaire voulait dire… en fait, il commence à mieux comprendre la vielle souris, tout simplement. Il s’est porté volontaire pour un tour de garde supplémentaire; ça libère l’esprit, surtout avec tous les événements récents… Conspirations, trahisons, problèmes, rumeurs de guerre… Un bruit attire son attention au détour d’un couloir, près de l’échoppe de feu Bastien… “Métal sur métal, rien qui vaille”, pense-t-il, et se précipite.

- aaaaAAaA!! S’écrie Noelan, la jeune recrue, surpris.
- Calme, jeune Garde. Tu veux réveiller la garnison au complet? Tu ne me feras pas croire que tu veux que Sienna sache ce que tu mijotes lorsque Lockhaven dort…
- Attend! Non! Je n’étais qu’en train de reparer mon armure! Elle s’est brisée pendant un exercice, et, et….
- …et quoi? Sûrement, tu n’es pas surpris. C’est le propre d’une armure. L’exercice te renforcit, alors qu’il affaiblit les sangles et les rivets que tu portes. Mais pourquoi ce subterfuge? Tu as besoin de ton sommeil. Qui tentes-tu d’impressionner en te donnant cette charge de travail supplémentaire?
- … Je ne voulais pas que ma patrouille s’aperçoive que je n’étais pas capable de rafistoler seul mon equipement, dit-il baissant les yeux.
- Un soldat est responsable de son équipement, c’est vrai. Mais un soldat n’est pas un guerrier solitaire; il peut… non, il doit se fier à son unité. Lockhaven a toute une infrastructure en place pour de telles choses. Chaque fois qu’une Guard Mouse prend sur lui une responsabilité qui appartient à une autre, il s’affaiblit, il s’éparpille… et une unité n’est qu’aussi forte que le plus faible de ses membres. C’est mal parti pour cette campagne.
- Pourquoi dis-tu ca?? S’exclame-t-il, les yeux maintenant chargés de quelques larmes nacentes…Il jette soudainement le morçeau d’armure brisé sur un mur, de rage ou de frustration.
- Ton armure m’est familière. Mon frère de patrouille, Edan, porte quelques morceaux de manufacture similaire. Elle est de Port Sumac, vrai? Un don de ta famille, un badge d’honneur auquel tu t’accroches courageusement. Tu traites cette armure comme une bouée de sauvetage. Qu’est-ce qui te ronges comme ça?
- C’est cette foutue guerre qui s’en vient, je le sais bien! Je n’ai jamais voulu entrer dans la Garde pour me battre au front! Je veux défendre les villages, au péril de ma vie s’il le faut, mais pas sur le champ de bataille! J’ai, j’ai….j’ai peur…. Peur de ne pas être à la hauteur, peur de laisser tomber ceux que j’aime… mon père, ma famille, Port Sumac…
- Écoute. Je ne te dirai pas que la guerre n’est pas faite d’horreur et de choix impossibles; cela ne serait pas te faire une fleur. Mais dans l’adversité, tu trouveras beaucoup de choses pour les traverser: de la camaraderie, de la reconnaissance, et oui, parfois de l’honneur. Mais au-delà de tout cela, tu obtiendras, un jour, la plus grande satisfaction possible: le regard approbateur de Sefatus, aux portes de Seyan… que ton service aille été court, long, ou loin derrière toi, suivi une vie remplie et entourée de ceux que tu auras sû protéger. 

Le regard de Noelan se leve lentement vers Kieron, et contre toute attente, le jeune garde lui donne une solide accolade. Kieron, toutefois, ne peut s’empêcher de ressentir la trahison dans ses mots: la mémoire de sa famille, pour la plupart perdus lors de l’assaut de Walnutpeck, ne lui donnera jamais la paix requise pour prendre une retraite paisible de la Garde.
- Vient me voir en matinée, aux portes du grand auditorium. Nous nous occuperons de ton armure, et si tu ne crois pas être prêt pour le front, nous verrons comment te mettre à profit en support jusqu’à ce que tu sois formé à ma satisfaction.
 
Vivement, Noelan prend ses affaires, et retourne à sa chambre, où il pensera longuement à ce que lui a dit Kieron ce soir-là.

Comments

LexMajor

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.