Mouse Guard: What You Fight For

La Bataille de Sprucetuck

L'amorce d'une guerre douleureuse.

Le camp de l’armée belette sur les collines contrastait avec le soleil qui finissait de se coucher. Le conseil des souris, mené par la patrouille de Godwin après une humble admission de Lewin qu’il n’était pas à la hauteur dans cette situation, élaborait des plans pour se donner l’avantage lors de l’inévitable bataille du lendemain. Le plan est décisif: Edan et Calum iraient infiltrer le camp des belettes pour en apprendre plus sur leurs desseins, et pour … mettre du sable dans l’engrenage (Edan n’a pas voulu s’étendre sur la portée des moyens utilisés, mais personne n’a non plus posé de questions….). Ceux-ci seraient appuyés par la troupe de Whiskers de Curt, cachée dans la forêt.

Les courageux Guardsmice se rendent au camp sans trop d’embrouilles, et font preuve d’une discrétion exemplaire: Edan naturellement, et Calum aidé de ses moyens de barde. Ce dernier apprend plusieurs faits sur l’armée belette: elle est menée par le Général Menon et son âme damnée le shaman Afshin, ils planifient d’attaquer le lendemain, et préparent un coup fourré, mais n’ose pas mettre la patte directement dans la tente du général pour apprendre les détails de la supercherie.

Edan, quant à lui, tente d’empoisonner les victuailles des officiers, mais est très hésitant lorsqu’il farfouille dans le garde-manger, et le doute s’installe sur l’efficacité de sa tentative. Il réussit cependant à attaquer un officier sur le chemin de la sortie. L’alerte sera donnée et la chasse aux souris tentée, mais nos héros retrouveront Sprucetuck sains et saufs, non sans être étonnés de voir que dans la forêt la troupe de Curt aura rencontré … une troupe que les belettes avaient aussi dissimulé dans la forêt! Selon les traces du conflit, la bataille aura été fatale aux belettes, mais les Whiskers se seront retirés pour panser leurs plaies, quittant Sprucetuck en emmenant Aubrey avec eux.

Le lendemain, un envoi de belettes sous le drapeau blanc invite les souris à parlementer. Godwin et Kieron répondent à la demande, respectant l’une des règles les plus sacrées de la guerre. Sur le chemin, Kieron demande conseil à Melchior, qui ne passe qu’un commentaire sur la fourberie du père de Menon. Une fois rendu, le dialogue est court, le général Menon exigeant une capitulation sans condition (ce que refuse bien sûr Godwin). Il enchaîne:
- Êtes-vous le chef de cette armée?
- Oui
- Très bien et il attaque sans avertissement, brisant la trève.

La réplique de Kieron sera sanglante, et passera tout près d’achever le général. C’est Afshin, son shaman, qui sauve la mise en dressant des murs de terre autour d’eux, puis en les fossoyant loin de là. Ils ne participeront pas à la bataille qui ragera dès ce moment.

Dans le chaos de la bataille qui suivra, on verra des coups sanglants se porter, des blaireaux arriver et être aiguillés sur les Belettes avec un peu d’aide de Kieron, des troupes de skirmishers menés par Calum tirer de l’orée de la forêt, et des illusions de grand Aigle semer la confusion chez les Belettes. Bien que l’empoisonnement de leurs victuailles n’aie pas fonctionné (à l’insu d’Edan), l’officier blessé manquera cruellement à sa troupe, qui ne participera que peu à la bataille.

Au final tout près de 80 souris de la milice y laisseront leur peau, mais l’ensemble des citoyens plus vulnérables, ainsi que les précieuses archives de la ville, auront réussi à quitter par chariot et se réfugier en lieu sur (vers Copperwood).

L’armée Belette lèvera le siège plusieurs jours plus tard, sans raison apparente.

À leur retour, lockhaven est sur le pied de guerre, Lendra aux arrêts. Edan se glisse dans ses quartiers discrètement, et elle lui confiera une lettre, croyant la souris “du même côté qu’elle”. Rand est en charge de l’effort de ce qui est maintenant une guerre déclarée. Il envoie Calum à Sprucetuck (maintenant bizarrement très loyale) pour la suite des choses, Edan restera éventuellement pour surveiller Bertom (mis en charge du magasin), Kieron sera dépêché au front à Pebblebrook, et Godwin reste comme lieutenant pour conseiller Rand.

La guerre bat son plein, apportant avec elles ses inévitables souffrances.

Comments

LexMajor

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.